Accueil / Partenaires / Soignants, ils témoignent

A+ A-

Soignants, ils témoignent

Médecins oncologues, personnels soignants, accompagnateurs en santé, tous reconnaissent les bienfaits psychologiques des soins et conseils esthétiques prodigués dans les hôpitaux : prendre soin de soi est une thérapie, cela a un impact sur la confiance et l’estime de soi. Découvrez leur témoignage : 

 

 

Nasrine CALLET - Oncologue et Gynécologue à l'Institut Curie

Pourquoi “belle & bien” ? 

Les effets secondaires des traitements anti-cancéreux peuvent avoir un retentissement physique modifiant l’image corporelle et particulièrement chez les femmes. Ils peuvent constituer une source d’angoisse pour la patiente et son entourage. C’est pourquoi les soins de support sont non seulement utiles mais nécessaires. 

Les ateliers de soin et de maquillage “belle & bien” permettent aux patientes de remédier aux effets secondaires et constituent un lien d’échange et de parole pour les femmes qui abordent les problèmes dans un contexte non-hospitalier plus serein. L’action de “belle & bien” est vraiment très utile en complément des traitements spécifiques du cancer.

Les bienfaits de ces ateliers ne sont pas seulement physiques, ils sont également psychiques. J’encourage les personnels hospitaliers à recommander les ateliers “belle & bien” à leurs patientes en cours de traitement mais également après le traitement contre un cancer et à les inciter à y participer.

 

Nathalie ANDRÉ : accompagnatrice santé au sein de la Maison d’Information en santé (MIS) de l’hôpital Saint-Louis

Pourquoi “belle & bien” ? 

J’ai connu l’Association à mon arrivée à l’hôpital Saint-Louis en 2006 en observant un atelier. Le professionnalisme des bénévoles, la qualité des produits, le bénéfice physique et psychologique pour les patientes m’ont tout de suite conquise. J’étais convaincue de l’enjeu important de l’image et de l’estime de soi dans les relations conjugales, familiales, sociales et professionnelles… J’ai souhaité faire connaitre davantage ces ateliers auprès des services de cancérologie de manière à ce que ce « soin » fasse partie du parcours des patientes, quel que soit le type de cancer. 

 

Au sein de l’hôpital, je coordonne les ateliers “belle & bien”. En dehors, pour l’Association, j’interviens en binôme avec la psychologue lors des journées de formation des futures bénévoles coordinatrices et esthéticiennes.

   

Remonter en haut de page